Ex 4 : Identifier une structure dramatique

Après avoir abordé ce qu’est un caractère et des relations en dramaturgie, il est temps maintenant d’aborder la structure. Nous en avons déjà évoqué certains aspects quand nous avons parlé de l’exposition, qui est son premier moment.

La structure est l’agencement des différentes scènes d’un récit, sa chronologie, son "montage".
Attention, on distingue récit et histoire : une histoire se raconte dans l’ordre chronologique, un récit est construit et déconstruit pour obtenir des effets dramaturgiques particuliers. On peut donc avoir des flash-back dans un récit, mais pas dans une histoire, par exemple.

Nous vous demandons pour le prochain cours de visionner un film et un bande dessinée, et d’en identifier la structure dramatique.

Voici le schéma canonique d’une structure dramatique

L’exposition

Comme déjà évoqué c’est la première partie du récit, qui permet de découvrir le protagoniste, d’autres actants, la situation dans laquelle ils se trouvent et l’univers dans lequel se déroule le récit.
Identifiez ces actants, et la situation générale
Identifiez aussi ces noeuds de structure particuliers :
- L’ouverture : c’est facile, puisqu’il s’agit de la première scène du film. Parfois confondu avec le générique, si ce qui y est montré est suffisamment riche.
- l’élément déclencheur : un événement qui va mener à la formulation de l’objectif par le protagoniste.
- Le plot, qui clot l’exposition, est la scène dans laquelle le protagoiste accepte la quête. Cette scène est parfois en deux temps : énonciation de la quête par le destinateur - acceptation par le protagoniste lors d’une autre scène.

La progression dramatique

Corps principal du récit, la progression dramatique démarre après le plot. Elle contient toutes les tentatives du protagoniste pour atteindre l’objectif. Notez les conflits principaux qu’on y trouve avec une "valeur" de tension dramatique. Plus c’est haut, plus la situation est tendue pour le protagoniste.
Identifiez deux noeuds suivants :
- Le point de non-retour n’est pas toujours présent et représente le moment où le protagoniste ne peut plus abandonner sa quête, pour une raison interne ou externe
- Le climax est le point culminant de la tension dramatique du récit. A ce moment, le spectateur doit penser que l’objectif est inatteignable tellement le ou les obstacles semblent insurmontables.

La résolution

La résolution est la dernière partie de la structure, où l’on évalue la manière dont les conflits ont affectés et transformés les protagonistes du récit. Des scènes mettent en relation de protagoniste et les différents actants pour nous permettre de constater le changement produit par les épreuves.
Elle commence avec le plot point 2, qui suit le climax de près, est le moment où la tension retombe, et où l’on comprend l’obtention de l’objectif ou de son abandon par le protagoniste. Le destinateur y est souvent au moins évoqué.
Elle se termine par l’état des lieux, qui est le symétrique de l’ouverture, la dernière scène du récit.

Faites ce travail pour les deux récits qui vous ont été communiqué, ils seront débriefés lors du cours.