L’élastique

Précédent | 30/68 | Suivant

Si un élément est préparé de manière efficace, le spectateur/lecteur s’attend à son exploitation. Jouer avec cette attente plus ou moins consciente a reçu le nom de "l’élastique", en référence avec la capacité de produire de l’attente et une montée en tension qui l’accompagne. Plus l’attente est longue, plus on espère une exploitation puissante, qui peut être travaillée sur un mode maximaliste ou déceptif. L’élastique peut être utilisé dans les ressort principaux d’une narration (un combat tandis que le feu arrive vers le stock de dynamite) ou sur des enjeux mineurs, voire triviaux.
Dans "Mad Max : Fury road", Mad Max apparait de dos au début du film. Il est ensuite capturé et masqué, ce qui cache son visage. C’est le premier film tourné sans l’acteur original, Mel Gibson, il y a donc une attente du public de voir ce visage, qui est repoussée alors même que Mad Max réussit à s’enfuir sans pouvoir enlever le masque de fer, qu’il garde pendant plus d’une demi-heure.