Home /

Références

Ici tous la section couteau suisse pour faire face aux petites demandes.

Remarques autour du dessin

Alors que vous êtes généralement libres d’employer tout ce qui vous permet de produire de l’image dans le cadre du cours, on vous retrouve souvent tous et toutes un crayon à la main. Sans nécessairement s’imposer comme une pratique centrale, le dessin reste un des outils essentiels pour intéragir avec le monde : pour partager une vision, poser une idée, pour se rappeler, pour tracer un itinéraire, ou même encore dessiner dans les marges pour se concentrer.

Le strip comix, une introduction

Le comic strip est un genre particulier, apparu fin du 19e siècle, lié à l’industrie de la presse quotidienne, qui lui a donné son format et sa logique narrative et dramatique. Quelques informations.

La poétique d’Aristote

CHAPITRE PREMIER La poésie consiste dans l’imitation. - Trois différences entre les imitations. - Différentes sortes de poésie, selon les moyens (...)

Le schéma actantiel

Extrait de « Techniques du scénario » de Pierre Jenn, page 21 à 29. (Institut de Formation et d’Enseignement pour les Métiers de l’Image et du Son.

Ce texte fait référence au Tartuffe de Molère, dont on peut trouver un résumé sur wikipedia.
Il fait aussi référence à "La guerre des étoiles", mais il est a supposer que cette référence est connue.
Il cite Bruno Bettelheim, psychanaliste célèbre pour son travail sur l’autisme, et son livre d’analyse des contes de fées.

La caractérologie

Ci-dessous nous reproduisons l’ouverture de l’introduction de livre écrit par Guy Palmade sur la caractérologie. Les modèles et techniques abordés (...)

Les Nouvelles en 3 lignes de Félix Fénéon

Ci-dessous, nous reproduisons dans son intégralité, le volume 2 des nouvelles en 3 lignes de Felix Fénéon.

L’ironie contenue dans ces chroniques quotidiennes publiées à partir de 1906, la capacité qu’à eu Fénéon de sublimer le fait divers par des rapprochements improbables et de produire des figures elliptiques qui nous poussent directement à penser le non-dit ou, en le négligeant, à se laisser ravir du raccourci en font des modèles de construction narrative minimale et synthétiques.

La minutie de Fénéon à préciser les noms, les lieux, les heures des méfaits rapporté, ajoute bien plus qu’une rigueur journalistique, en définissant secrètement une scène de crime, un lieu du méfait, l’atmosphère d’une trahison