3 billboards outside Ebbing, Missouri

Martin McDonagh, 2017

Une dramaturgie bien carrée, efficace et inventive. Un objectif matériel (les panneaux) plutôt symbolique, qui donne un long chemin entre climax et plot 2, ce qui est assez inhabituel.

Précédent | 4/11 | Suivant

Rôles
Mildred Hayes : mère de Angela Hayes, le capitaine Willoughby, le sergent Dixon, Red welby, le locataire des panneaux, Denise, la collègue de Mildred.

Fiche Wikipedia

Objectif matériel : Mildred veut maintenir en place ses messages adressés au capitaine pour que la police retrouve le coupable de son meurtre
Objectif immatériel : faire le deuil de la mort de sa fille et retrouver la serenité (Mildred). Que la communauté d’Ebbing retrouve la sérénité.

Exposition

1:00 Ouverture : des panneaux publicitaires en mauvais état au bord d’une route, dans le brouillard.
2:10 Mildred tombe tombe sur les panneaux. C’est l’incident déclencheur.
3:30 Mildred loue les panneaux à Red en avançant la somme de 5000 euros.
10:46 Pression de Dixon et de Willoughby sur le loueur d’espaces pour enlever les panneaux. Red ne cède pas. Dixon obtient l’identité du client : Mildred.
11:20 Dixon menace Red de lui casser la gueule. Il est arrêté par Willoughby.
12:50 La télévision diffuse un sujet "Je me suis dit que ces panneaux les feraient peut-être réfléchir" "Willoughby est leur chef et Il faut qu’il y aie un responsable". C’est le plot. Il y a de plus une allusion à Dixon dans l’interview "Apparemment ils sont trop occupés à torturer les personnes de couleur pour faire leur boulot".

Progression dramatique

14:00 Le capitaine Willoughby dit "on me déclare la guerre".
14:20 Tentative du capitaine pour amadouer Mildred. En dernière instance, il révèle qu’il a un cancer. Mildred maintient son intention.
19:00 Le pasteur fait pression "on sait tous quel genre d’homme est Willoughby","Plusieurs personnes sont venues me parler","Personne ne vous soutient". Pression indirecte du fils, gêné par la situation.
24:30 Le capitaine Willoughby refuse le soutien du médecin. Il menace Dixon qui veut user de violence sur Mildred.
25:30 Mildred est menacée par le dentiste et l’agresse. Willoughby l’embarque
29:00 Le capitaine arrête Mildred sur plainte du dentiste. Il intimide Mildred au poste de police, puis tousse du sang sur elle.
31:35 Le capitaine libère Mildred.
32:35 Le fils de Mildred reproche à sa mère d’étaler le souvenir insupportable de sa soeur.
34:00 flash back. Le soir de sa disparition, Mildred refuse à sa fille la voiture pour sortir. "Moi aussi j’espère bien que tu te feras violer sur la route", a-t-elle comme dernier mot à sa fille.
37:00 L’ex-mari intervient. "Ils vont se focaliser sur une manière efficace pour te pourrir la vie".
39:25 L’ex-mari argumente "Tes panneaux vont pas la ramener, Mildred", dit-il ému.
41:10 La mère de Dixon lui donne un conseil "fait chier ses amis".
41:45 Dixon arrête Denise, l’employée du magasin où travaille Mildred. Mildred se rend au commissariat et humilie Dixon sans parvenir à libérer Denise.
46:44 Red, le loueur d’espaces publicitaires, tente d’annuler le contrat, argumentant qu’il veut l’argent tout de suite. Un livreur mexicain apporte 5000 dollars providentiels.
51:20 Willoughby se suicide au terme d’une journée passée en famille en laissant une lettre à sa femme.
56:30 Dixon, affecté par la mort de Willoughby, le seul à avoir un peu de considération pour lui, tabasse Red et le lance par la vitre, sous les yeux du sheriff Abercrombie venu remplacer l’ancien sheriff. Il est suspendu.
1:04:10 Un homme se présente, agit violemment et laisse entendre qu’il pourrait être le tueur de sa fille.
1:06:00 Anne, la femme de Willoughby confronte Mildred et lui donne une lettre. Willoughby s’y excuse de ne pas avoir bouclé l’affaire, et révèle que c’est lui qui a payé le mois supplémentaire de location des espaces publicitaires.
1:11:00 Les panneaux brulent - le fils de Mildred s’oppose à ce qu’elle se mette en danger - puis elle tombe à genoux. C’est le climax.
1:14:10 Mildred rentre chez elle découragée. L’inspecteur lui dit "on est pas tous vos ennemis". Crise courte.
1:15:00 La présentatrice télé proclame la "fin de l’étrange saga". Mildred qui passe en voiture crie "c’est la fin de rien du tout".
1:16:30 On prévient Dixon qu’il y a une lettre qu’il doit venir chercher au commissariat le soir, quand personne ne sera là. C’est une lettre d’encouragement "Tu as tout ce qu’il faut pour faire un bon flic".
1:19:00 Mildred met le feu au commissariat pendant que Dixon s’y trouve. Il se brule gravement en s’enfuyant. James, le nain, a vu la scène et aide Dixon, puis la couvre lorsque le commissaire l’interroge.
1:23:20 Dixon est confronté à Red qui est dans la même chambre. Il pleure et s’excuse auprès de Red.
1:25:00 Un colleur d’affiche apporte de copies des affiches. Avec Mildred et James, il les placent sur les panneaux. Le colleur demande s’ils doivent mettre celle avec le nom de Willoughby. C’est le plot 2.

Résolution

Dans les récits riches, ils y a toujours plusieurs interprétations possibles de la sctructure. Si l’on voit les panneaux comme étant l’objectif matériel, alors leur destruction et l’abandon de Mildred face à l’incendie est bel et bien le climax, et la pose de nouvelles affiches sont le plot 2. L’incendie du commissariat, qui est une vengeance, ne fait pas vraiment partie d’un objectif, puisqu’il ne permet aucunement de retrouver la sérénité ni faire avancer l’enquête. Les scènes de bagarre et de test adn sont d’ailleurs peu intenses en tension du point de vue dramatique.
1:28:10 Dixon dans un bar entend un homme se vanter d’un viol. Il provoque une bagarre et prend des coups pour avoir sur lui un échantillon de sang.
1:34:00 l’ex-mari de Mildred avoue avoir mis le feu aux panneaux. Il cite Pénélope, sa jeune compagne écervelée : « la colère engendre la colère ». C’est un CODA.
1:37:00 Dixon prend des échantillons de sang sous ses ongles — laisser tomber
1:38:10 Dixon visite Mildred et lui dit agir pris l’adn d’un type, et qu’il l’avoir envoyé pour analyse. "Merci", dit Mildred.
1:41:00 Abercrombie, le sheriff dit à Dixon que le suspect est disculpé.
1:43:30 Après avoir envisagé le suicide, Dixon annonce à Mildred la disculpation du suspect alors que Mildred qui est en train de fleurir les panneaux. Mildred pleure. Dixon dit "Il a pas violé votre fille, mais c’est un violeur quand même". Mildred énonce le projet de se rendre dans l’état d’où vient le suspect. Dixon propose de l’accompagner. Elle accepte.
1:48:47 Dixon et Mildred partent ensemble pour l’Idao avec une arme.
1:49:20 En voiture sous un ciel ensoleillé, Mildred et Dixon passent devant les panneaux. Mildred avoue avoir mis le feu au poste de police. "Qui ça pouvait être d’autre, franchement", répond Dixon. Après avoir échangé sur le fait qu’il ne sont pas sûr de tuer l’homme qu’ils suspectent, ils roulent tranquillement. C’est l’état des lieux.