Monomythe

Précédent | 37/71 | Suivant

Le monomythe est un concept avancé par Joseph Campbell principalement dans son livre de 1949, "Le Héros aux mille et un visages", défendant l’idée que tous les mythes, toutes cultures confondues, racontent la même histoire :

« Un héros s’aventure à quitter le monde du quotidien pour un territoire aux prodiges surnaturels : il y rencontre des forces fabuleuses et y remporte une victoire décisive. Le héros revient de cette mystérieuse aventure avec la faculté de conférer des pouvoirs à ses proches. »

Largement influencé par la psychanalyse de Freud relue par Jung, le monomythe postule une forme d’universalité de l’inconscient, principal créateur des récits transmis par voie orale et écrite, dans un but d’édification.
Le concept, à travers la littérature de Campbell, aura surtout une force opératoire : Lucas et Spielberg, fascinés par cette théorie, vont l’utiliser comme base de l’écriture de leurs scénarios. Comme chez Walt Disney, le passage par le mythe et le conte promet de pouvoir s’adresser à l’humain de manière universelle, ce qui signifie en termes Hollywoodien une large audience potentielle.

Le monomythe, perçu comme le Graal de l’écriture de scénario, va être sur-utilisé par une partie des scénariste, jusqu’à épuiser l’audience par une trop grande prévisibilité des scénarios.