Croisements

Quelques références. LIONEL ESTEVE “Premier choc insidieux, premiers frissons en visitant la première installation de Lionel Estève : une grande salle géométrique très blanche, créant un environnement, empirique et neutre…. sensuel, ou plutôt suscitant d’étranges sensations venues du plus fond de soi, de notre cerveau reptilien, des alertes permanentes auxquelles nous nous tenions lorsque nous n’étions pas encore devenus des bipèdes, et courions, simiesque en évitement de danger. Au sol,